Catégories
Idées design

Des femmes nommées Karen apparaissent à la télévision en direct pour demander la fin de la stigmatisation


Image via Shutterstock

Si vous êtes un femme blanche d'âge moyen avec de fortes opinions contre les masques faciaux, se fait filmer bizarrement en public tout le temps, et considère que vos mots magiques sont: «Je voudrais parler à votre manager», félicitations – vous répondez à tous les critères être un Karen. Peu importe si vous vous appelez Karen.

Le surnom a a eu une très mauvaise réputation ces derniers temps. Il s'agit généralement de femmes d'âge moyen difficiles et égocentriques, souvent racistes. Sans surprise, de nombreux vrais Karens ne sont pas trop satisfaits des associations, et un groupe d’entre eux du Royaume-Uni est venu le lundi ITVS Ce matin pour plaider pour la fin des stéréotypes.

Pendant le livestream, les Karen ont souligné leur conviction que les personnes racistes devraient simplement être qualifiées de «racistes.

L'un des panélistes, Karen Masters, a également lancé une pétition sur Change.org demandant aux tabloïds et à d’autres chaînes de «cesser d’utiliser« Karen »pour décrire les femmes racistes».

«Je m'appelle Karen, et j'en ai assez de mon nom et de mes amis Karen utilisés pour décrire les femmes racistes dans les tabloïds », a écrit Masters dans sa campagne. «Cela s’applique également à tous les autres noms tels que‘ Susan ’, à décrire comme une collection de personnes terribles dans les médias. Il est injuste d’utiliser un nom pour décrire un groupe de femmes racistes ou non respectueuses des lois. »

Maîtres aussi a commenté dans la pétition que «l'ironie n'est pas perdue» sur elle que, en tant que Karen, elle tentait quelque chose qu'un Karen était censé faire. «J'aime rire et je l'ai fait avec certains des mèmes idiots de Karen et du contenu TikTok», a-t-elle ajouté. À ce jour, la pétition a recueilli plus de 800 signatures.

À la télévision en direct, Masters a partagé: «Nous sommes étiquetés comme racistes, droits, anti-masques et nous ne sommes tout simplement pas ce genre de personne. C’est totalement injuste et nous voulons que les médias, les tabloïds et les journaux cessent d’utiliser notre nom pour décrire des personnes racistes. Je pense que vous devriez décrire les personnes racistes comme racistes et ne pas utiliser notre nom. "

Le groupe de des femmes nommées Karen ont déclaré que même si elles avaient pris les blagues «Karen» à la légère et les avaient trouvées drôles dans le passé, les choses ont pris une tournure extrême lorsque leur nom commun est devenu de plus en plus attaché aux femmes se livrant à des diatribes racistes en réponse aux manifestations de Black Lives Matter. des représentations plus blessantes et inexactes des mèmes et de la presse.

(via Newsweek, image de couverture via Shutterstock)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *